L’homosexualité est une très mauvaise idée

Deux filles s'embrassent
Par défaut
  • Je sais que c’est un peu démodé mais je le pense

Voici cinq raisons pour lesquelles je pense que les français ont tord de transformer leur République en Gayland.

1-      Le taux de natalité dans le pays est extrêmement faible quoiqu’en disent les statistiques. Si la France est N°1 en Europe, ce n’est pas qu’elle se porte bien. C’est qu’elle fait moins mal que les autres.

Deux filles s'embrassent

Elles l’ont fait lors d’une manifestation contre le mariage gay le 23 octobre 2012 à Marseille.

2-      Une partie de la population n’est pas d’accord même si les médias s’arrangent, on ne sait comment à ne pas relayer les actions organisées contre la loi socialiste qui veut à tout prix légaliser l’homosexualité en France.

3-      Peut-être dans l’Hexagone, les gens deviennent pédérastes ou lesbiennes parce que c’est bien et qu’ils le veulent bien. Chez nous, c’est souvent une contrainte et parfois ça se termine mal. Je suis Camerounais, suivez le lien. Par mimétisme, ces gens qui obligent les jeunes à subir des assauts homosexuels vont vouloir nous imposer une pratique considérer par la majorité comme contrenature.

4-      Je ne sais pas si on a pensé à l’éventualité d’avoir non pas un président concubin, comme c’est le cas maintenant, mais un président homosexuel. Qu’est-ce que ferait son compagnon entre-temps ? C’est très pervers.

5-      Que dire aux enfants ? Devenez tous homosexuels ? Je vous assure que dans moins de 10 ans, nous les Africains nous prenons le pouvoir en Europe. C’est peut-être pas plus mal ainsi.

The following two tabs change content below.
William Bayiha
Presqu'étudiant, presque curieux, presque reporter, presqu'intellectuel, presque sérieux, presque citoyen du monde... presqu'engagé !

20 réflexions au sujet de « L’homosexualité est une très mauvaise idée »

  1. Madzen

    Je sais pas qui a écrit ces insanités mais il est TRÈS mal renseigné sur ce qu’est l’homosexualité.

    Non mon petit monsieur on ne choisis pas du jour au lendemain à l’être: »Tiens demain je vais être gay », cette phrase n’existe que dans vos tête et vous l’avez inventée. Jamais quelqu’un ne s’est dit qu’il deviendrai gay du jour en lendemain. Vous avez eu le choix vous d’être hétéro (ou gay refoulé)?

    • @Madzen. La condescendance est un vilain défaut. Je ne dis pas pas qu’on choisit d’être homosexuel. Je ne le dis pas. Ce que je dis c’est que l’homosexualité est un choix de société hasardeux. Il est hasardeux parce qu’il est immoral. Et si tout le monde devenait homosexuel ? La liberté individuelle est souvent évoquée pour tout expliquer. Mais pour reprendre votre exemple. On ne choisit pas du jour au lendemain d’être cleptomane ou zoophile ou pédophile. Personne ne dit : « Tiens demain je vais être cleptomane, zoophile, pédophile » Mais ce n’est pas une raison suffisante pour excuser ces maux qui sont de véritables fléaux sociaux. La liberté suppose une responsabilité à l’échelle individuelle et à l’échelle collective. Un gay refoulé ? Il n’y a rien de mal en cela. C’est l’objet même de mon discours. Il faut savoir refouler certains instincts lorsqu’il est de notoriété publique qu’ils peuvent entraîner l’augmentation exponentielle du cancer du colon, par exemple.

  2. William

    MAZDEN

    quand je lis ce genre de conneries je me consoles en me disant qu’il faut de tout pour faire un monde, ou que c’est quand même mieux que d’être aveugle.

    Et dire que le bonhomme qui écrit ça est JOURNALISTE !!!

    • Je voudrais souligner que ce blog me donne la possibilité de modérer des commentaires déplacés.

      Mais je choisis de les publier tous expressément pour montrer à quel point le débat sur la question de l’homosexualité peut être étriqué et rendu violent par ceux-là même qui se plaignent au quotidien de la violence. Regardez la position que le groupe « Lesbiennes du Cameroun » a publié en commentaire et informez-vous.

      Vous avez le droit de dire tout ce que vous avez à dire ici. C’est également un élément d’informations et de débat. Même les injures ! Bon.

      Mais j’attends toujours des contre-arguments sur les supposés contre-vérités. Pour moi, l’homosexualité est une déviance aux règles sociales. Il s’agit d’un comportement sexuel, mais les homosexuels restent des hommes normaux sur d’autres aspects de leur vie. Je ne peux cependant pas être d’accord pour qu’on institutionnalise des inclinaisons d’une minorité sexuelle. A ce soir ?!

      • William saka saka

        Je ne vois pas pourquoi je perdrais mon temps.
        Tu as fait ton choix,tu es dans ta croisade anti gay, tu te bats contre des gens qui ne demandent qu’à vivre, ils veulent juste qu’on les laissent aller et venir sans les embastiller, ils se contenteraient même de raser les murs, mais même ça c’est trop demander pour toi et ton club.

        Croises les doigts avec un peu chance on va tous les attraper….

        • Je ne me bats contre personne. Je critique une pratique et brise une spirale qui voudrait qu’on ne critique jamais, qu’on ne parle jamais d’un acte aussi illogique que la légalisation du mariage gay. A ma connaissance, il n’y a pas de lobby anti-gay (mon club) aussi puissant que la horde de gens de bonne foi qui pollue ce fil de commentaires d’écrits sans arguments.

  3. Jean

    En quoi l’homosexualité est immorale ? Ca ne fait de mal à personne de savoir qu’Adam couche avec Marcel. Donc je ne vois pas en quoi l’homosexualité peut être immorale.

    1- « Le taux de natalité est bas » : Cet argument comme quoi l’homosexualité est contre l’humanité… Mais sur cette planète déjà surpeuplée, ce serait pas mieux que les gens arrêtent de se reproduire comme des lapins ?
    L’homosexualité n’a rien à voir avec le taux de natalité : si le taux natalité est si bas, c’est à cause de ces couples hétéros, qui n’arrêtent pas de sodomiser et d’utiliser leurs moyens de contraception à la con (non mais quels idiots ! on ne leur a pas appris que le seul but du sexe, c’était de faire des gosses??).

    2- Les gens sont contres l’homosexualité
    Et tu oublies de préciser que les gens, le plus souvent, sont des cons ?
    Il y a quelques siècles, par exemple, si on aurait posé la question aux gens : « Etes-vous pour ou contre l’esclavagisme ? » ils auraient sûrement répondu qu’ils sont d’accord, pour des raisons économiques, parce que les gens esclavagés appartiennent à une race inférieure, blablabla… Pourtant est-ce que ça veut dire qu’ils avaient raison ?

    3 – L’homosexualité est contrenature
    Tu savais que chez les bonobos, la moitié des relations sont homosexuelles? Et que l’homosexualité existe chez tous les animaux? C’est pas possible d’être tolérant?

    4 – Tous nos enfants vont devenir pédés
    Et alors ? Si ça leur fait plaisir, je dis allez-y!

    • Linkokami

      Toi tu es con mais d’une autre manière que le debile qui a écrit le texte plus haut
      En quoi c mauvais les moyens de contraception… si les gens veulent pas de gosse mais qu’ils veulent se faire plaisir c parfait pour ca…
      Le sexe c pas que pour faire des gosses hein

  4. A qui cela fait-il mal qu’Adam couche avec Médor le chien ? Je pourrais vous répondre que je ne vois pas en quoi la zoophilie est immorale. Je vous assure qu’il y a des gens – peut-être en faites-vous partie ? – qui considèrent que la zoophilie, c’est très bien.

    1- « Le taux de natalité » est pertinent surtout que les homosexuels ne s’en tiennent pas à vouloir être homosexuels, ils revendiquent le droit d’avoir des enfants. C’est pas un peu illogique ?

    2- Vous dites que la plupart des gens sont cons ? J’imagine que vous vous y incluez !

    3- Vous allez fouiller toutes les études possibles financées par le lobby homo pour faire croire à la normalité d’un acte anormal. Courage ! Mais vous trouverez toujours que même chez les bonobos, les relations homosexuelles ne sont pas institutionnalisées. Elles interviennent dans un contexte de pénurie de femelles. Pas en temps normal. Et plus de la moitié ? Lol !

    4- Votre activisme contribue à affaiblir la société mon cher ami. Mais c’est peut-être aussi le rançon à payer pour des civilisations en crise.

  5. Jean

    C’est de tout même incroyable de considérer l’homosexualité comme immorale ! Maintenant que tu l’as comparé avec la zoophilie, ensuite ? Tu vas transposer l’amour homosexuel avec l’amour pédophile ou l’amour des cadavres ? Puis déclarer que les gays sont des malades mentaux, ou pire, des criminels ? J’ai l’impression d’un retour au moyen-âge avec toi, vive le progrès et la civilisation
    Pour affirmer ça, tu dois trouver une différence entre l’homosexualité et l’hétérosexualité. Et il n’y en a aucun ! Il y a : consentement, acte et « je t’aime mon amour ». Les couples homosexuels ne se distinguent en rien des couples homosexuels, à part que les premiers ont les mêmes engins. Les gays ne font pas de mal personne, ils ont juste une sexualité un peu différente.
    La zoophilie, je suis contre, car c’est contre les droits des animaux : en effet, on ne peut jamais être sûr que l’animal est consentant !
    La pédophilie, la même chose, car c’est contre les droits des enfants : même si l’enfant est consentant, il est bien trop jeune pour être pleinement conscient de ses décisions ; même les adultes sont interdits à coucher avec des adolescents, on appellerait ça du détournement de mineurs.
    La nécrophilie, pareil, car c’est contre les droits des… morts ? Même pendant l’acte charnel, on ne peut pas être sûr que le mort ‘aurait’ été consentant s’il était vivant.
    En revanche, je suis pour la gérontophilie : il y a consentement, acte, « je t’aime mon amour ». Je ne vois aucun problème aux jeunes qui sont sexuellement attirées par les vieillards, ils sont libres de faire ce qu’il veut, tant qu’ils ne font de mal à personne.
    Idem, je ne vois pas de problème avec la scatophilie, l’urophilie, le fétichisme,… Ces pratiques me semblent extrêmement bizarres, mais on est tous différents, hein ?
    Toi, tu agis arbitrairement en mettant tout dans le même sac, et en étiquetant ça « immoral ». Mais il essentiel de savoir TRIER et distinguer le bien du mal.
    L’homosexualité (qui est une « orientation sexuelle » au même titre que l’hétérosexualité, à distinguer de la « préférence sexuelle », où les suffixes sont -phile) n’est néfaste pour personne : si tu es contre l’homosexualité juste parce que ça ne correspond pas à ta définition de la sexualité… Alors, vraiment, les gays et les lesbiennes méritent bien plus que toi de perpétuer le patrimoine génétique de l’humanité !

    1 – A ma connaissance, aucune société au monde à travers l’histoire n’a été menacée d’extinction à cause de l’homosexualité !
    « les homosexuelles ne s’en tiennent pas à vouloir être homosexuels » : oui, c’est exactement comme ces Juifs qui ne s’en tiennent pas à vouloir être Juifs ! Ou les Noirs ! ou les femmes ! ou les handicapés ! Tous des pédés, ces gens-là !
    « Ils revendiquent le droit d’avoir des enfants » : j’espère que tu as des preuves scientifiques et solides qui montrent avec évidence que les homosexuels ne ‘peuvent’ pas s’occuper d’enfants.
    En attendant, je préfère confier un gosse à un couple homo aimant, plutôt qu’à un couple hétéro reniflant l’alcool et la violence conjugale.

    2 – En tout cas, je suis un con contre l’homophobie !

    3 – « à la normalité d’un acte anormal » : Tu fais preuve d’une extrême intolérance : est-ce à toi d’imposer ce que les gens devraient faire et ne devraient pas ?
    C’est aussi très réducteur de considérer qu’il existe une « normalité » : ça voudrait dire que les autres manières de faire seraient des ‘tendances’, des ‘perversions’, des ‘actes déviants’ ? Dis bonjour aux Nazis et aux régimes totalitaires, mec !

    Au lieu des classiques ‘normaux’ et ‘anormaux’, c’est bien plus conforme à une chose que nous appelons « liberté », que de considérer les groupes de gens comme des majorités ou des minorités.
    Par exemple : dans un pays occidental où la plupart des gens sont chrétiens. Est-ce que tu appellerais comme « anormales », ce mot si péjoratif, les autres communautés religieuses ? Non. C’est d’ailleurs pour ne les pas les offenser, qu’on les appelle « minorités religieuses » et non « anormalités religieuses ». Même s’ils ne correspondent pas à la « norme », ils sont libres de pratiquer leur religion dans le respect de chacun. Mais on ne va pas non plus autoriser n’importe quel secte qui prône le cannibalisme ou l’infanticide comme cérémonie de baptême !
    C’est ce qu’on nomme la « liberté religieuse ».
    J’appellerais « liberté sexuelle » cet appel à la tolérance, à « accepter que l’autre est différent », l’idée que chacun a le droit de mener la vie sexuelle qu’il désire, tant que ça ne pose pas de problème d’ordre moral ou criminel.

    « Elles interviennent dans un contexte de pénurie de femelles – pas en temps normal » :
    Tu devrais réviser tes cours de bio de 4ème ! Les bonobos sont pansexuels, c’est-à-dire qu’ils baisent avec tout le monde : il est très fréquent que des individus copulent avec d’autres individus de même sexe.
    D’ailleurs, pourquoi parler de « pénurie de femelles » et pas de « pénurie de mâles » ? Tu vois l’homosexualité comme une relation masculine ? Quoi, la sodomie te rebute ?

    L’homosexualité est répandue dans la nature : chez les mammifères, les oiseaux, les reptiles,… Oui, même les bisons peuvent être gays ! C’est une observation zoologique d’animaux sauvages, il n’y a pas à discuter là-dessus : c’est un fait, l’homosexualité est naturelle.

    Tiens, as-tu entendu parler de cette superbe théorie, qui dit que les humains ont naturellement une sexualité libérée et proche des bonobos ? Je t’invite à visionner cette vidéo, qui en expose les preuves : https://www.youtube.com/watch?v=LJhklPJz9U8

    Tous tes arguments se basent sur une idéologie homophobe, qui n’a aucune justification si ce n’est la haine de son prochain. Je te range dans la catégorie des « personnes sexuellement racistes », juste à côté d’Hitler : je suis sûr que tu t’entendras bien avec lui !

  6. J’en ai une bonne pour vous, mon cher.

    Hitler ne représente le mal absolu que chez vous autres de la bien-pensance. Des pires qu’Hitler, l’Afrique n’a connu que ça depuis le début de la traite négrière, en passant par la colonisation. Vous n’avez eu qu’un personnage caricatural qui a passé 10 ans à essayer de faire vivre à l’Europe le régime de ségrégation qu’elle a imposé au reste du monde ! Donc votre réflexion sur Hitler gardez-là pour vous. Qui sait, si l’occasion se présentait, en seriez vous un pour moi.

    Cela dit, le totalitarisme et l’intolérance sont des notions trop sérieuses pour les laisser entre des mains de personnes à court d’arguments.

    Je vous parle d’une pratique sexuelle (homosexualité, zoophilie, nécrophilie, pédophilie ) et vous me parlez de genre, de races (?), de handicap. Vous connaissez ce qu’on appelle le parallélisme des formes ? Être noir, blanc, albinos, handicapé, homme ou femme n’est pas une pratique sexuelle. Ces catégories n’ont rien à voir dans un débat sur les pratiques sexuelles. Si vous trouvez qu’une femme noire handicapée est une curiosité au même titre qu’un homosexuel, c’est votre droit. Il n’y aura jamais de banc public où il est écrit « hétérosexuel seulement ! »

    C’est un anachronisme terrible que vous construisez lorsque vous ne savez plus où donner de la tête.

    Je voudrais savoir pendant qu’on y est en quoi l’homosexualité est-elle différente – osons dire meilleure – que les autres pratiques déviantes. Vous remarquerez que de nombreux scandales de pédophilie sont le fait de personnes homosexuelles qui ne font que mettre en avant une qualité supplémentaire.

    Écoutez, vous vous prenez les pieds dans les tapis quand vous évoquez la liberté. Vous faites un très beau parallèle entre la liberté sexuelle et la liberté religieuse. Ces deux univers sont très proches, vous devez le savoir. Il s’agit de sphères culturelles et civilisationnelles. Et quand on parle de civilisation, on parle de normes, de règles, de lois. Et quand il y a normes, il y a le permis et le défendu. Il y a normalité et déviance ! C’est mathématique quoiqu’en dise certains doctes idéologues qui ont entrepris de pulvériser la logique.

    Vous avez raison, on ne peut pas accepter les religions qui prônent le cannibalisme. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de liberté religieuse. Au contraire, dites-vous ! Bien. Comment parvenez-vous donc à la conclusion qu’être contre l’homosexualité, c’est mettre un frein à la liberté sexuelle ?

    Je n’ai rien contre la sodomie, encore moins contre le cunnilingus et autres joyeusetés que vous semblez maîtriser mieux que moi. Je suis engagé contre l’homosexualité en tant que pratique à institutionnaliser. Imaginez deux femmes qui se marieraient alors qu’elles sont dans la même prison. Comment gérer cela ? Comment gérer la promiscuité dans des toilettes publiques ?

    Vous semblez penser que le sexe n’a pour objet que le plaisir. Il s’agit d’un identifiant social. C’est la base de l’organisation de la société des hommes, rien de moins. Il est nécessaire qu’il soit clairement différencié.

    « Les homosexuels aimants font de meilleurs parents que des hétéros alcooliques ». Vous parlez d’un argument ! Retournons votre proposition si intelligente. Les hétérosexuels aimants – qui ont fait leur enfant dans l’amour – font de meilleurs parents que des homos alcooliques, drogués et branchés boîtes gay, gay-pride et tutti quanti.

    A priori, en attendant les progrès de la science, l’amour homosexuel est, par définition, stérile.

  7. Jean

    « Ces catégories n’ont rien à voir dans un débat sur les pratiques sexuelles. » Mais carrément ! Homophobie, racisme, sexisme : ils ont pour point commun d’être des idéologies de haine. Je ne fais pas la distinction entre un homophobe ou un raciste. Il y a même un mot – c’est fort ! – pour tous les désigner : les connards !
    Comment ne peut-on ne pas faire de point commun entre la haine des juifs et la haine des homosexuels ? Même si les raisons divergent (ethniques, religieux,…), c’est dans tous les cas le même principe : discriminer une catégorie de personnes. La preuve que le tout est lié : les gens homophobes, sont souvent racistes et sexistes !
    Tu as déjà connu un régime homophobe pour slogan : « L’amour de son prochain, sauf des pédés ! » ? Même si je suis une personne ignorante à courts d’arguments, je crois que c’était plutôt : « L’amour de son prochain… sauf des pédés !… et des juifs !… et des noirs !… » – et la liste est longue !

    « En quoi l’homosexualité est-elle différente des les autres pratiques déviantes » : Tu considères encore que l’homosexualité est une pratique déviante, mais c’est un terme péjoratif. Je n’ai pas envie de dire déviante, mais plutôt « pratique minoritaire ».
    Je questionne : « En quoi l’homosexualité est une mauvaise chose ? » A part tes arguments sociologiques à la con – littéralement : les gens sont cons ! -, tu ne pourrais pas me trouver quoique que soit qui prouve que l’homosexualité est une mauvaise chose. Le meurtre est une mauvaise chose, oui ; mais pas l’homosexualité ! J’ai t’ai déjà expliqué la différence entre l’homosexualité et la pédophilie. Comparer les homosexuels avec les pédophiles, les nécrophiles, les violeurs ou d’autres criminels, est homophobe et n’a aucune valeur argumentative.
    (Et je t’ai déjà dit qu’il faut distinguer l’orientation de la préférence sexuelle.)

    Et puis, quelle intolérance !
    Parce que tu n’es pas homosexuel, tu n’aimes pas les homosexuels ? Sérieusement ? Parce que les gens sont différents de toi, tu ne les aimes pas ? Tu es incapable d’accepter que l’autre est différent ? Ton comportement est largement transposable à d’autres discriminatoires. En disant « déviance », tu pars du principe qu’il y a une norme à laquelle il faut se soumettre : « hétéro = normal, pas hétéro = anormal » ; « chrétien = normal, pas chrétien = anormal »
    Même si j’imagine que tu n’as rien contre les non-chrétiens, il y a un parallèle à faire avec ton homophobie.
    Ce que je veux dire, c’est que tu n’aimes pas les homosexuels UNIQUEMENT parce qu’ils ne correspondent pas à TA vision de la sexualité. Tu n’as aucune tolérance envers les autres. Comme les Nazis.

    « de nombreux scandales de pédophiles sont le fait de personnes homosexuelles » :
    A la question : « en quoi l’homosexualité est une mauvaise chose », tu serais certainement incapable de me répondre sans l’aide de préjugés.
    Alors, pour toi les homosexuels ont des traits de criminel ? Sont des criminels ? (mes prédictions sont-elles alors justes ?)
    Tu veux te trouver une raison (pseudo-) »scientifique » d’haïr les homosexuels, comme toutes les idéologies le font pour justifier leurs actes immoraux.

    Déjà : ça ne prouve pas que les homosexuels sont davantage pédophiles que les hétérosexuels. Tu parles de faits divers, pas de statistiques.
    Ensuite, même si on avait des statistiques, ça montrerait qu’il y a des corrélations, mais ça ne prouverait pas qu’il y a relation de cause à effet. Par exemple : la plupart des délinquants sont des Noirs et des Arabes. Est-ce que ça prouve que les Noirs et les Arabes sont génétiquement plus portés vers la délinquance ? Non. Il faut chercher une origine sociale à cette sur-proportion.

    « sphère culturelle et civilisationnelle – on parle de normes, de règles, de lois – le permis et le défendu – normalité et déviance. » :
    La sphère culturelle et civilisationnelle, les normes, les lois ont créé l’esclavage.
    Alors, tu devrais être d’accord avec l’esclavage, non ? Puisqu’apparemment, les décisions humaines sont divines et absentes de toute erreur.

    Ce n’est pas parce que les gens font ou ne font pas quelque chose, qu’ils ont raison. Je veux dire : les gens étaient ok avec l’esclavage ! L’esclavage, quoi ! Donc dire que l’homosexualité devrait être interdite, parce que les gens sont contre l’homosexualité, c’est débile !
    D’où ma théorie qui a tout son sens : « les gens sont cons. »
    « certaines doctes idéologiques » : Mais tu es merveilleux ! A la phrase précédente, tu parles déjà d’un docte !

    « Comment parvenez-vous à la conclusion qu’être contre l’homosexualité, c’est mettre un frein à la liberté sexuelle ? »
    Tu délires ?
    Pour toi, lorsqu’on empêche les gens d’être homosexuels, on ne leur prive pas de leur liberté ?

    Comment un être humain peut lire cette phrase, et ne pas être frappé par son caractère oxymorique ?

    « Il s’agit d’un identifiant social. »
    D’accord, portons du postulat que le sexe est un identifiant social. Et quoi ? Pourquoi ne peut-il pas y avoir de personnes identifiées comme homosexuelles sans que cela soit tabou ?
    Les Grecs étaient bisexuels, et l’homosexualité n’était pas tabou.

    Les parents, on s’en fiche qu’ils soient homosexuels ou hétérosexuels : l’important c’est qu’ils soient de bons parents.

    « A priori, l’amour homosexuelle est, par définition, stérile. »
    La sodomie est stérile, le baiser est stérile, les caresses sont stériles, le cunni est stérile, la fellation est stérile… Pourtant tout le monde fait ça ?
    Et quant aux couples hétérosexuels qui ne veulent pas d’enfants ? Ils sont aussi stériles, même si leur est amour est hétérosexuel.
    Les femmes enceintes, ménopausées, sont aussi stériles : pourquoi elles ont des relations sexuelles ? Donc les amours qu’elles auront seront toujours stériles ?
    Même la contraception est stérile : pourtant, tous les couples hétéro l’utilisent ? Donc on doit considérer leurs relations stériles ? Et leur amour est-elle stérile, puisqu’avec un préservatif, ils ne peuvent pas avoir d’enfants ?

    Parce qu’un couple homo ne peut pas avoir d’enfants, il est inférieur à un couple hétéro ? Et si ce couple hétéro est stérile ? Devrait-on alors cette fois-ci considérer ce couple hétéro comme égal à ce couple homo ? Devrait-on juger la valeur des couples, selon leur niveau de fertilité ?

    De toute façon, qui a décrété et qui nous oblige à avoir des enfants, surtout sur cette planète surpeuplée ? Qui nous dit que le but de la vie est de faire des enfants ? Quel philosophe a dit : « Multipliez-vous et remplissez la terre » ? Bon, à part ce Type…
    Sinon, on fait ce qu’on veut et on n’en a rien à faire de la reproduction.

    • Je ne voudrais pas vous donnez des leçons de rhétorique, après tout vous avez le droit de défendre votre position comme vous le souhaitez. Mais de grâce, ça ne vous grandit pas, quand on prend des bouts de phrases et qu’on les retranche de leur contexte.

      Votre manière de vous défendre rend un peu compte de la posture que prennent une partie de ceux qui défendent l’homosexualité. Ils sont persuadés que les autres sont des cons – un effet mirroir sans doute. Vous avez des certitudes occidentales qui sont amusantes. Vous dites que les Noirs et les Arabes sont les plus délinquants. Je comprends que votre culture n’a pas plus d’épaisseur que l’écran de votre TV écran ultra-slim.

      Que je sache, les Noirs et les Arabes ne viennent pas dans vos pays pour y exploiter de force leurs ressources naturelles ! Encore une fois, comme sur le nazisme, vos préjugés désinformés ne m’intéressent pas.

      Autre point. L’esclavage n’est pas culturel. Il est économique. Vous n’allez pas me dire que la révolution industrielle est culturelle. L’esclavage un mode d’organisation du travail qui s’appuie sur des théories suprématistes.

      Les pratiques sexuelles, elles, relèvent bien de la culture. Mariage, pratiques sexuelles, etc.

      Vous devriez payer pour tant de leçons gratuites. Mais c’est cadeau.

  8. Jean

    Même si l’esclavage a des buts économiques, elle n’est pas justifiée. Si je l’ai comparé à l’homosexualité, c’est pour son caractère immoral.

    « L’homosexualité, un pratique culturelle » : être incapable d’imaginer l’amour d’un homme pour un homme, ou l’amour d’une femme pour une femme, c’est une chose ; par contre, vouloir interdire l’amour homosexuelle uniquement parce qu’on ne la comprend pas, c’en est une autre.
    Si la tolérance de l’esclavage avait des buts économiques, sommes-nous sûrs que l’interdiction de l’homosexualité (ou de la bisexualité) n’en avait pas, d’ordre social ou politique ? Je ne sais pas, moi, et si c’était un sale coup orchestré par l’Eglise pour empêcher les gens de commencer à penser par eux-mêmes ? (Ce que je fais là est de la sociologie sûrement très approximative.)

    « Ils sont persuadés que les autres sont des cons » :
    Tu es homophobe, donc, à preuve du contraire, tu fais partie des gens cons et méchants.

    Désolé si on peut être un peu rude avec vous : c’est juste qu’on aime se défouler, tu vois, sur les bouc-émissaires, comme les homophobes, les racistes, les sexistes, les fascistes, les antisémites, les néo-nazis, les extrémistes, et autres sales cons qui peuplent cette planète.

  9. William

    Jean
    juste en passant, les africains généralement ne prennent pas peur quand on leur agite Hitler sous le nez.
    On a connu sur ce continent Jacques FOCCART, Jacques Chirac, etc ,qui nous ont fait plus de mal que le fou cité plus haut.

    William bayiha

    il m’a semblé que tu as supprimé mon dernier post sur cette discussion.
    Si c’est exact (je reverifierai tout a l’heure), ce ne sera pas vraiment une surprise.
    L’homophobie ne supporte généralement la contradiction surtout lorsqu’elle est pertinente.
    Je suis moi même mondoblogueur (sakasaka.mondoblog.org) et quand je publierai, il n’y aura jamais de censure chez moi.

    Tous sujets confondus. …..

    • Mais je ne me rappelle pas vous avoir censuré.

      Et parlant d’arguments, je ne voudrais pas être désobligeant. Vous avez écris ceci « … quand je lis ce genre de conneries je me consoles (sic) en me disant qu’il faut de tout pour faire un monde, ou que c’est quand même mieux que d’être aveugle ». Voilà votre argumentation !

      Qu’y a-t-il donc de si intéressant sur votre blog qui puisse susciter des commentaires ? Je n’y ai vu qu’un template sans rythme ni mesure !

  10. Mais je ne me rappelle pas vous avoir censuré.

    Et parlant d’arguments, je ne voudrais pas être désobligeant. Vous avez écris ceci « … quand je lis ce genre de conneries je me consoles (sic) en me disant qu’il faut de tout pour faire un monde, ou que c’est quand même mieux que d’être aveugle ». Voilà votre argumentation !

    Qu’y a-t-il donc de si intéressant sur votre blog qui puisse susciter des commentaires ? Je n’y ai vu qu’un template sans rythme ni mesure !

  11. EmoAteba

    Moi j’aimerais savoir pourquoi vous les Européens vous ne légaliser pas le bestialité car ces gens là demandent juste à vivre leurs vie et de plus ça ne fais mal à personne. ..puis que ilya beaucoup qui ont choisit l animal a l’homme. .vous avez attend un niveau de perversité énorme tu préfère introduire ton sexe dans l anus d un homme qui est réservé à une fonction bien particulier ou l autre qui préfère frotter sons vagin chez une femmes. …légaliser l homosexualité a gâcher l amitié entre mec aujourd’hui personne ne peut plu c mettre nu devant l autre c est devenu gay je dort plu prêt d un mec que je connais pas beaucoup car c est gay …..

  12. William

    Quand l’intelligence s’exprime aussi brillamment , point n’est besoin d’en rajouter une ligne…

    Juste pour rappel, je suis un africain, fier de son patrimoine culturel et  »gay friendly ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *