Aventure : le visage africain des drames de l’immigration

Par défaut

Au fait le récent drame de Lampedusa me rappelle le récit qu’un ami d’enfance m’a fait il y a quelques mois.

BateauIl rentrait d’ «aventure». Il faut comprendre. Quand je dis aventure, je fais référence, en camerounais, à la décision que certains Africains (en l’occurrence des compatriotes) prennent pour rallier l’Europe en comptant sur le hasard et la chance. Mon ami que j’appellerais Jules a été en aventure pendant près de deux ans avant de regagner le pays riche de ses expériences et des leçons de vie qu’il a eu au cours de ce voyage vers l’inconnu. En termes d’expériences, il a fait le voyage Tripoli-Maroua (Extrême-Nord du Cameroun) avec le cadavre d’un compagnon de route décédé dans la capitale libyenne. Lui-même, malgré ses regrets de n’avoir pas franchi les frontières européennes reconnaît avoir eu de la chance, beaucoup de chance en regagnant le pays natal sain et sauf. Voici son histoire. la suite…