Cyberjournalisme au Cameroun qui sont les prédateurs ?

Par défaut

Des sites web, des webzines bâtissent leur notoriété sur le dos de ceux qui croient en l’avenir de la presse en ligne. Dénonciation.

La jungle des médias en ligne au Cameroun

L’univers des sites web d’information au Cameroun est semblable à une jungle. Le copier/coller impose sa loi. (c) webzine-crocblanc.e-monsite.com

Il serait vain de vouloir entourer ce coup de gueule de circonlocutions et d’ombres. Les principaux responsables de la stagnation de la presse en ligne au Cameroun sont connus et paradoxalement, ce sont des sites web d’information. Ils s’appellent camer.be, cameroun-info.net, cameroun24.net, africapresse.com, africatime.com, nkul-beti-camer.com, lemunen.com – encore qu’il s’agit de quelques uns qui ont repris au moins une fois mes articles. Leur faute, recopier du contenu tel quel produit par d’autres sites d’information et par la presse écrite et les mettre en ligne sans s’encombrer des dispositions légales relatives au droit d’auteur ou même de la politesse. la suite…

Ouf enfin c’est fait

Par défaut

J’ai enfin un blog Mondoblog qui fonctionne, presqu’un emploi de journaliste, presque sûr que je veux faire du journalisme politique dans un quotidien et des émissions service à la radio, presque sûr que je vais poster dans ce blog des histoires politiques et d’autres sur mon vécu de jeune journaliste, je suis presque certain qu’il y aura de belles histoires, de laides et d’autres ni bonnes ni mauvaises. Je suis certain d’une chose ; c’est que je suis un journaliste d’aujourd’hui… Un Journaliste presqu’engagé.